L’Islam devant la démocratie

Le 19/12/2017 à 19:00

Ajouter au calendrier

 

Il y a t-il des contradictions possibles entre l’univers de pensée islamique et les idéaux démocratiques ? La question revêt aujourd’hui un tour critique. Elle concerne tout autant l’intégration des communautés musulmanes dans les sociétés occidentales, que l’avenir des pays musulmans en pleine ébullition politique – dans le monde arabe comme au sud du Sahara. En France, la question n’est abordée que sous un mode passionnel : pour les uns, soucieux d’interdire toute stigmatisation, il faut nier l’idée d’un lien quelconque entre l’islam et certains faits problématiques ; pour d’autres, au contraire, il s’agit de montrer une tolérance zéro à l’égard des traits qu’ils pensent liés à l’islam. Loin de ces diktats, Philippe d’Iribarne nous livre quelques pistes de réflexion.

Philippe d’Iribarne, né le 7 mars 1937 à Casablanca (Maroc), est un chercheur français, directeur de recherche au CNRS. Depuis plusieurs années, il travaille sur l’influence des cultures nationales sur le fonctionnement des organisations. Avec son équipe «Gestion et Société» ils élargissent leur inventaire des cultures nationales en poursuivant leur recherche et leurs travaux sur de nouveaux pays.

72 Avenue Felix Faure, 75015 Paris

patronage laïque

×