Au creux de notre temps (KBS)

 

 

Au creux de notre temps

 

Par karim smail le mercredi 1 juin 2016, 10:23 - LAICITE - Lien permanent

La loi de 1905 fixe la réflexion de plusieurs générations de militants de la laïcité et d'intellectuels qui de France, d'Angleterre, de Belgique, d'Italie et d'ailleurs ont cherché le meilleur moyen de neutraliser le nerf politique contenu dans les religions. Afin principalement de désamorcer le grand shiisme chrétien, où protestants et catholiques se sont affronté dans des massacres toujours plus fratricides, dans des guerres de religion frénétiques dont on garde trace dans le tableau macabre du massacre des innocents. C'est ce mécanisme d'écrasement de l'un par l'autre que nous rejouons et la hiérarchie qu'ordonnaient les victoires et l'humiliation des vaincus nourrissant l'amertume nécessaire aux guerres d'avenir, tout cela, c'est le boulet que chaque Nation triomphante se traine.

Ce contexte catholique contre Protestant est je pense la principale motivation de cette loi considérant l'archaïsme de ces affrontements croyants et non croyants ont porté cette loi afin d'affranchir la société d'une influence primitive aux règles archaïques qui prospèrent idéalement dans la pensée médiévale et qui vit par le sang, le sacrifice de ses fidèles et de ses infidèles. A l'image de l'orient qui a laissé sa phallocratie prospérer sans limite. C'est le peuple tout entier ou presque qui adhéra à ce concept qui se décline dans une loi et dans un esprit que l'on ne perçoit pas forcément. Les législateurs ont accompagné cette loi par la sécularisation confiscatoire des lieux de culte, nous devrions procéder de même pour les mosquées et mettre un administrateur laïc pour cornaquer l'imam.

Autant dire que l'affrontement avec les églises fut âpre et mortel pour ceux qui ne voulaient pas perdre cette influence sur la fille ainé de l'église aux racines ensanglantées mais chrétiennes. La Vendée s'est fortement opposée à son application et les cognes ont cogné des curés un peu partout aidé par des citoyens en overdose de religion. Si le nerf est anti clérical, il n'est pas forcément athée, c'est une valeur universelle qui s'adresse donc à tous. Les territoires concordataires échappent encore à cette législation et conçoivent par exemple le délit de blasphème mais la France compte beaucoup d'exceptions comme les rois de Wallys et Futuna, le territoire étant vaste et certains complexes historique aidant, des pouvoirs alternatifs a la république restent possibles brisant le principe d'égalité devant la loi avec des us et coutumes, certains préfet doivent faire avec la loi tribale ou mafieuse qui concurrence le droit car la France n'impose plus par le fer, elle mendie la paix civile auprès des représentants communautaires.

Au-delà de la confiscation du pouvoir sur la destinée de la France par les prélats de l'église, réduit à des lobby extérieurs au pouvoir (Tant que les représentants de l'état ne cèdent pas à l'appel du clientélisme religieux). Cela a permis à des valeurs modernes d'émerger quand le pouvoir religieux qui pesait de tout son poids contre la croissance du féminisme et de l'anti racisme par exemple. Les effets bénéfiques n'ont pas tardé à fleurir dans un siècle de poussées vertigineuses : droits de votes pour les femmes (1945), droit à l'avortement (1975), décolonisation (1962), libérations des mœurs (1968), arrêt des persécutions d'homosexuels (1981). Même la musique en a profité : les groupes sataniques ne seraient pas tolérés sans la 1905. Pour moi la 1905 a permis au bon sens de se libérer et de faire progresser des causes étouffées par la morale religieuse garante de l'esprit impérialiste et missionnaire de la nation et surtout la 1905 a fragilisé l'esprit primitif nationaliste et phallocrate. J'ai bien peur que la laïcité soit de plus en plus mise entre parenthèse et qu'il faille nécessairement raviver sa flamme dans les générations à venir au risque de voir toutes ces contre-valeurs culbuter définitivement l'état de droit.

De 1905 à nos jours cette influence a rayonné sur la liberté légendaire de notre peuple où chaque culture de ce monde a envoyé ses représentants formant une allégorie de Babel lisible dans l'état civil de nos communes. Notre pays rassemble toutes les langues, toutes les couleurs de l'humanité. La 1905 a agi sur la France en catalyseur de progrès, de facilitateur de modernisation et en phare civilisationnel boostant l'évolution de la nation. Si nous avons épuisé les concepts, les religions, la science elle, reste inépuisable et c'est une folie que de démanteler une société qui frise autant la perfection. Je reconnais les tâches de l'histoire et les vicissitudes de l’errance identitaire. Je n'ai pas d'angle mort. Mais ce que nous avons dans nos mains, ce patrimoine lumineux qui scintille à mes yeux devrait être cher à toute l'humanité. Soigné de sa nécrose et de sa corruption notre pays est une horlogerie précise de gestion d'une société humaine, diversifiée à l'image de l'humanité et comportant des engrenages avec plusieurs compétences culturelles, destinés à un assemblage onirique de l'humanité. Nous sommes résolument des traits d'union.

Tous les défauts de la 1905 viennent de la réflexion de certains pour la neutraliser à des fins politiques. Jack Lang a ouvert le bal avec sa cathédrale de Drancy payée par l'état. Saviez-vous qu'une délégation d'Algériens étaient venus à Paris pour demander l'application de la 1905 sur tout le territoire de l'empire et cela leur a été refusé à l’époque ? Combien de temps aurions-nous pu gagner et peut-être bien aurions-nous pu, épargner du sang versé dans des événements qui fleuraient bon la guerre de religion. La France s'est rendue à la cause plus qu'aux armes car maintes fois dans l'histoire, des généraux partaient se faire un nom en massacrant les contestataires de l'ordre colonial.

La quatrième était assimilationniste et était aux prises avec les bretons, les occitans, les corses. Le statut de l'indigénat lui demandait une soumission à un statut d'inférieur, on ne cherchait pas à nous assimiler. Nous avons brisé l'échine de culture qui se battent encore contre l'autoritarisme d'une république qu'ils vivent allogène a leurs territoires alors que dire des anciennes colonies qui ont mis dans les bagages de l'immigration des problématiques que la France avait fui de guerre lasse. Etre Français c'est aussi savoir réconcilier tout cela, je suis un Français issue de la réflexion sur les eaux d'Evian...

C'est en comparant les peuples occidentaux et orientaux, leurs religions, le bonheur intérieur brut que j'ai lu des trames et des entraves communes qui tiraient chacune sur les valeurs et les contre-valeurs pour ériger ses remparts. L'occident s'est ouvert et l'orient s’est refermé. Il y a un phénomène de mise en miroir ou de mécanisme de négatif photo entre le nord et le sud.

Je pense qu'à un moment de notre histoire de France nous avons pris les choses comme étant sécularisées et intégrées par tous et on a fait l'erreur de croire que les lumières et la république sociale naissent spontanément dans la tête des Français, en se contentent d'user leurs pantalons sur les bancs de l'école républicaine. Mais voilà tout est très complexe et symbolique, il faut une initiation à la citoyenneté mais comment la mettre en œuvre ? Ce qui vit à la marge de la société finit par déborder dans le champ public. Comme la drogue, l'islamisme ne se contente pas de sévir dans les frontières qui lui ont été abandonnées. Nous sautons de constat d'échec en constat d'échec sans pour autant corriger les erreurs du passé, on veut faire avec et continuer coûte que coûte une stratégie qui s'est révélée perdante puisque le voile n'a cessé de croître et que l'influence politique des leader de l'islam politique n'a fait que suivre le même schéma de croissance.

Beaucoup se sont rués sur les remparts mais l’ennemi est déjà dans les murs depuis plus d'une décennie, il a prospéré par l'apport continu d'éléments subversifs qui ont eu un rôle corrosif sur des populations déjà fragilisées et en quête d'une identité conquérante. A cela s'ajoute une politique paternaliste préférant le communautarisme, l'entre soit des primo arrivants et des générations successive en rade de banlieue coincé dans une zone d'élevage en batterie électorale. Ce sont plusieurs générations d'entre nous qui ont échoué au bas de nos cités où toutes les commodités nous ont enfermé dans un périmètre strict, c'est là que l'amertume se transfère, dans l'oisiveté de la cage d'escalier. Moi-même a seize ans je portais ma cité autour du cou comme une chaine doré, regardants le monde depuis la fenêtre de ma chambre, par contre je n'ai trouvé aucun intérêt à tenir les murs et mon instinct m’a poussé à aller voir ce qu'il se passait au-delà de mon périmètre de confort.

Si ma génération a connu une fusion générationnelle mes amis étaient et sont de tous les horizons Manouche, Gwada, Cap vert, Madagascar, Malien, Italien, Chinois (…) j'ai fraternisé ici ou là avec tout ce que le monde peut connaitre de culture mère. Nous pouvons rester pour certains à la marge de la société. Le système parallèle mafieux et islamiste offre des débouchés plus ou moins risqué qui permettent cahin caha de boucler les fins de mois. Mais si l'on veut résoudre les problèmes de l'islamisme, il va falloir ouvrir la société à bon escient. Si je comprends la défiance de nombreux citoyens vis à vis de l'islam et des musulmans, j'aimerais rappeler à leur décharge que le pouvoir politique de droite comme de gauche a vu dans ces apports électoraux le moyen de faire la différence en agitant l'insécurité et le FN pour occuper l'opinion publique. Le bataclan a fait un blast qui rend visible toutes les compromissions comme le lit d'un fleuve qui révèle ses carcasses englouties et de nombreux citoyens sont dans le désarroi absolu se sentant abandonnés par l'état qui compte envoyer des ONG faire un travail de dé radicalisation tout en laissant proliférer des écoles coraniques.

Comprenez-moi bien je n'ai pas de haine pour les braves gens et je sais encore les distinguer sous un voile mais si nous voulons nous en sortir honorablement, il faut que chacun y mette du sien. Si les femmes pouvaient faire l'effort de mettre un voile blanc afin de conjurer le code vestimentaire des militants de l'islam radical et leur goût pour les couleurs austère, ce serait un signe de décroissance de l'agressivité qui ne cesse de s'accumuler.

Soyez réaliste l'islamisme est une impasse à long terme. Le monde arabe va avoir sa période anticléricale sur les cendres des victimes de votre conception de l'islam. La société française, elle, sera de plus en plus rétive à l'installation d'une plaque primitive indépendante et où prospèrent des contre-valeurs qui ont été abattues dans l'histoire occidentale pour le bien de la communauté nationale qui voyait jusqu'à la venue des attentats aucune objection à l'installation de quartier exotique. Seulement voilà, de base arrière vous êtes passés à des comptoirs coloniaux. Chacune des campagnes identitaires que vous suivez avec enthousiasme pour provoquer l'esprit primitif Français, pourrait bien vous échapper et pour atteindre ceux qui se cachent parmi vous, quelque chose pourrait bien nous emporter tous. Si les partis conventionnels s'obstinent à vouloir profiter de la manne électorale islamiste et de son corollaire, la corruption du pétro dollar, alors nous avons peu de solutions.

C'est à nous de décliner les stratégies clientélistes en favorisant l'émergence de référents laïques pour les quartiers. Rendez-vous compte des barbus et des voilées, il y en a dans toute la fonction publique : des postes d'éducateur, à la SNCF,  RATP, ADP… La société vous donne une place et vous vous voulez transformer la société pour qu'il n'y ait de place que pour vous. L'inconscient collectif va chercher une solution pour vous neutraliser.

Les esprits primitif se sont modernisés, ils sont en costume cravate ou en djellaba mais ils sont tous aussi misogynes, racistes, antisémites et homophobes. Ces redondances de la bêtise devraient tous nous aider à découvrir le pot au rose de l'échos des croisades et il serait temps de désamorcer ce mouvement qui court dans l'histoire moderne, revigoré depuis les guerres de décolonisation et qui ont pesé sur le développement des sociétés arabes, coupant les ailes d'une génération qui avec leurs années soixante avait été initié par la musique et l'esprit de mai soixante-huit qui courrait dans le verbe Francophone. L’islamisme a mis un coup d'arrêt à la modernisation du monde arabe prétextant de la liberté sexuelle de l'occidental. Nous avons enfermé la musulmane avec l'islam sous la botte de la phallocratie arabe.

Au début ils se revendiquaient d'une renaissance de l'islam et ils en sont aujourd'hui les fossoyeurs, en exhibant la bêtise de nos imams nous sommes sortie de la famille humaine et de la civilisation moderne les deux conditions idéales d'une guerre de religion génocidaire. A quoi joue-t-on si nous continuons à accabler les musulmans, à frapper sur l'islam ? Alors nous bipolariserons la situation et je ne pourrai pas continuer à porter la bannière tricolore si l'on continue de stimuler un vieil égrégore nationaliste. Ce que j'aime dans la France c'est qu'elle a su neutraliser les règles archaïque et les butées civilisationnelles que constituent le racisme, le sexisme, l'homophobie, l'antisémitisme qui sont les piliers de la phallocratie. Mais si l'on empêche certaines choses d'émerger : Je ne peux pas participer à la destruction des pays dit arabo-musulmans, ni à la destruction de l'islam.

Moi je veux aider les pays arabo-musulmans et assimilés à s'approprier l'universalisme et l'humanisme. Je les appelle à piller l'occident de ce qu'elle taxe volontiers de lumières de l'occident. Mais la liberté, l’égalité, la fraternité, la mixité, la tolérance mutuelle sont les véritables indicateurs d'une civilisation modernisée et ce sont des défis cachés que vous devez relever. Oui nous sommes en compétition mais être les plus racistes, les plus sexistes, les plus antisémites et c’est la preuve que le musulman porte des oeuillères dont il finira bien par se débarrasser et le monde arabe se livrera à une compétition sur les bonnes valeurs de tolérance a la diversité de la création.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×