Le Chaudron Empoisonné, ou la recette infernale des communautaristes

Le Chaudron Empoisonné, ou la recette infernale des communautaristes
 
Des innovations, des décisions officielles, judiciaires, qui nous éloignent chaque jour un peu plus d'un idéal républicain en peau de chagrin, il semble que ce soit dorénavant tous les jours ou presque que nous les voyons passer dans nos fils d'actualité. Des menus confessionnels autorisés, une « école » aux enseignements lacunaires et peu républicains réouverte, une association prosélyte déclarée d'intérêt général et subventionnée, un cheminement inexorable semble se mettre en place, vers un communautarisme qu'on nous vend « moderne » et « joyeux » alors qu'il n'est que la mise au placard d'un rêve fraternel universel et la réinvention du redoutable « diviser pour mieux régner ».
Et à chaque fois, stupéfaction, indignation d'une partie de la société civile qui reste opposée à cette explosion de notre modèle sociétal sans parvenir à faire entendre sa voix, interrogations, désespoir, sensation de trahison et d'impuissance. Et ces questions qui reviennent.
 
Comment cela est-il possible ? Qui sont ces juges, ces élus qui semblent ne pas comprendre le sens, l'impact de leurs décisions alors qu'ils apparaissent évidents au premier citoyen venu ? Pourquoi ? Cynisme, naïveté ? Projet orchestré, résurgence du marigot politique ou coïncidences malheureuses ? Que faire ?
 
Il n'est pas sans intérêt du coup d'analyser les circonstances de ces décisions, le contexte et les éléments qui mènent à ces situations, ce qui permettrait d'anticiper ces problématiques. On constate alors que le mécanisme qui s'enclenche jusqu'à valider la « réussite » d'une opa communautariste fait apparaître le plus souvent quatre facteurs communs. Analysons ainsi le cas récent de la demande d'ouverture de créneaux réservés aux femmes au complexe aquatique l'Emeraude de l'agglomération Maubeuge-Val de Sambre dans le département du Nord, qui est un cas d'école du genre. Le problème des créneaux horaires non-mixtes s'est certes posé ponctuellement par le passé, notamment à Lille, à Sarcelles etc faisant polémique avant d'être supprimé. Mais indubitablement un regain d'initiatives participant du même esprit est actuellement à l'oeuvre et le point reste sensible, vécu -à juste titre- comme un recul net sur les principes républicains de mixité et ses conséquences, Intéressons-nous à l'historique de cette nouvelle polémique et essayons d'en isoler les éléments que nous pouvons retrouver dans d'autres situations analogues.

1- Le dévoiement des valeurs, la bienveillance comme couverture :

Une part de bienveillance a toujours été à l'origine des initiatives posant problème, les motivations présentées semblent (et sont partiellement et en première réflexion) humanistes, des personnes de bonne foi, difficilement attaquables y sont associées. Elles servent de bouclier, incarnent le « camp du bien » et rendent très difficile la critique en plaçant d'entrée le débat dans le champ émotionnel. Dans le cas de Lallab c'était ces jeunes filles idéalistes intimement persuadées de lutter effectivement contre les discriminations, cette présidente, « entrepreneure humanitaire » etc.
 
Pour les menus confessionnels, « l'intérêt de l'enfant » est avancé parfois avec sincérité etc Ici à Haumont, c'est l'association récente Unicité, « sportive et culturelle aux couleurs de l'humanité » (volet social et humanitaire à côté des activités sportives) et son fondateur le footballeur Mohammed Drahame qui jouent ce rôle. Posons le décor. Un « retour au pays » d'une figure sportive admirée, un engagement social dans le quartier d'enfance, une vision qui semble humaniste et positive, la carte postale est parfaite. Certes l'envie un peu évangélique de « faire le bien » et le premier coup d'action font un peu tiquer, à la fois par leur côté communautariste et « charity business.».. .Louer sa Ferrari et appeler aux dons au profit d'un couple de retraité du quartier escroqué...relève plus, dans l'esprit, des « bonnes oeuvres » de la Comtesse que de l'action associative humaniste.
 
Mais bon. Apparait ensuite le petit truc qui détonne. Ici, en juin 2017, soit vraiment très très peu de temps après la création ( 08 avril 2017) de l'association, association plutôt tournée au passage vers le foot, enfants et seniors. Deux femmes (?!) s'adressent, en juin semble-t-il (post info du 10 août 2017 ), à l'association, selon les dires de celle-ci pour demander des créneaux pour femmes au centre aquatique de l'agglomération.

2- L'entrisme orchestré

La demande paraît incongrue. Elle ne l'est pas, elle procède même d'une information étrangement pointue tant du règlement du centre Emeraude que des dispositions intercommunales comme nous le verrons ci-dessous, en tout cas dépassant les connaissances du vulgum pecus. Nous retrouvons ici le point commun n°2 à toutes ces tentatives d'entrisme, derrière la façade, des personnes bien informées, opportunistes et à la motivation confessionnelle le plus souvent avérée a posteriori. Retour à Haumont, l'appel aux volontaires par post facebook notamment, est massivement et inhabituellement relayé (8000 vues pour 387 « like » à la page l'association ...), résultat une centaine de femmes se déclarent intéressées. La demande est déposée. Reste à comprendre comment cette initiative a priori discriminatoire et illégale est rendue possible.

3-Anticipation insuffisante, ignorance, lacunes législatives et réglementaires

Ici le Centre Emeraude est un centre aquatique et de forme intercommunal. De ce fait il dispose de tranches horaires ouvertes au public et de tranches horaires réservées aux scolaires et aux associations. Celles-ci moyennant dépôt d'un dossier, acceptation par l'agglomération et une participation financière peuvent demander un créneau horaire pour y organiser une activité. Reste l'aspect discriminatoire, la séparation hommes-femmes dans le sport (équipes collectives etc) permet, on le suppose, de le faire accepter. « N’importe quelle association peut réserver un créneau, hors séances publiques, pour se baigner ou proposer des activités », indique Médéric Jacquemin, directeur du complexe aquatique de Louvroil. C'est d'ailleurs le même procédé exactement qui avait été utilisé à Sarcelles, le maire déclarant alors qu'il n'avait pas la possibilité légale de s'opposer à cette utilisation. On peut cependant supposer que l'étude du cas en commission d'agglomération aurait pu donner lieu à des demandes d'information supplémentaires sur le projet avant de donner l'aval. Mais c'est là que le projet va recevoir une aide inattendue, 4ème élément, décisif, retrouvé souvent dans ce type de situation....La récupération politique ratée

4- Maladresse, précipitation, récupération politique.

A Châlon sur Saône, cela a été la laïcité invoquée à tort pour un cas qui n'en relevait pas. A Lorette en début d'été un arrêté mal rédigé que le maire doit retirer, comme sur le littoral méditerranéen en 2016 pour les arrêtés burkini (celui de Cisco par contre, bien rédigé et justifié avait été validé). Ici elle prend la forme d'une pétition lancée en août 2017, soit quelques jours à peine après l'officialisation de la demande. Initiée par un élu LR, qui n'a pris le temps de s'informer ni auprès du centre aquatique, ni de l'association et qui de fait va lui procurer un boulevard dont on se serait passé. Cela commence très fort. La pétition s'insurge contre la »privatisation » du centre. Manque de bol, l'existence préalable d'horaires dédiés aux associations rend ce texte faux et diffamatoire. Et Mohamed Darhame ne rate pas le coche, lui, envoie son scud par retour et surtout pousse son avantage à grands coups de discours moralisateurs: « En tant que President de l'association je me permet de vous dire que vous utilisez et lancez des propos diffamatoires, j'agirai comme il se doit vous concernant : "l'association Unicité souhaite privatiser un créneau horaire de la piscine d'Haumont l’Emeraude.
 
Si je porte un regard bienveillant sur la démarche de cette association, à savoir la mise en place d’initiatives culturelles et sportives, je vois d’un très mauvais œil leur démarche visant une privatisation hebdomadaire uniquement féminine de la piscine." Nous ne souhaitons en aucun cas privatiser le complexe l'émeraude, avec plus de 120 femmes inscrites il y a une demande qui a été faite pour les accueillir et leur offrir la possibilité de se rendre entre elles à la piscine. Sachez Monsieur qu'il y a parmi ces femmes de confessions différentes (qui par pudeur se sont mobilisées) cette envie de s'épanouir un peu plus dans la vie de tous les jours à travers des activités que certains complexes peuvent leur offrir, l'émeraude en fait partie... Que ce soit des complexes 100% femmes ou Non, La loi permet à une association de demander un créneau, dites moi sincèrement ce qui vous gêne? Il faut savoir vivre en communauté et par La Meme occasion accepter les différences et les envies des uns et des autres... L'ouverture d'esprit Monsieur, l'ouverture d'esprit... Les gens me connaissent assez pour savoir que je me bats du Mieux que je le peux pour aider les gens dans le besoin, peu importe leurs confessions et le passé le prouve assez si vous vous renseignez et cette cause, j'ai accepté de la défendre au nom de mon association pour permettre à une grande quantité de femmes de profiter des joies de la vie... Comme je le ferai Si Dieu me le permet pour d'autres personnes isolées et privées de certains plaisirs de la vie... Vous savez Monsieur, le plus grand malheur des personnes comme vous, c'est que vous pensez agir pour les bien des autres en barrant la route aux personnes complexées, pudiques etc...
 
Mais je ne suis pas dupe, je sais très bien ce que vous pensez au sujet de cette action, vous pensez Comme la plupart qu'elle est communautaire, pleine de femmes musulmanes et qu'elle doit être stoppée avant qu'il ne soit trop tard mais vous ne le direz pas franchement parceque vous avez peur que votre masque tombe à l'heure où politiquement vous cherchez tant bien que mal à collectionner des voix... Mais vous faites fausse route Monsieur, avec ou sans l'émeraude je trouverai une solution pour toutes ces femmes parceque moi je n'ai aucun intérêt derrière Si ce n'est d'essayer de faire plaisir à tout le monde... Bien à vous, Mr Dahmane Mohamed » (courrier publié sur la page de l'association)
 

Cerise sur le gâteau, la pétition lancée sans précaution aucune, est vite grevée de commentaires aussi violents que racistes qui achèvera de la décrédibiliser au point que l'élu se verra contraint non seulement de la suspendre mais de s'excuser. Cela s'appelle se tirer une balle dans le pied. A ce stade, bien évidemment c'est mort. On aura beau constater l'apparition du terme « pudeur » fort éloquent dans la lettre de M. Dahmane, la présence de quelques « inchallah » dans les interventions officielles de l'association sur sa page. On aura beau constater de visu que, si M .Dahmane se défend de tout communautarisme, de fait, la liste des « like » et commentaires du post annonçant le succès de l'appel est plus que parlante à ce sujet et dit tout le contraire, mettant en évidence un communautarisme parfois fortement connoté religieusement . On aura beau dire que derrière la façade bienveillante du « complexe », du handicap, se profile bien évidemment la bigoterie et ses métastases, la culpabilisation du corps de la femme, la mise en place de l'apartheid sexuel tant prisé des fondamentalistes de tous poils.

 

On aura beau s'époumoner, M.Dahmane a préempté le camp du bien et il est devenu indéboulonnable. Et de fait l'Agglomération aura à partir de ce moment les mains liées et ne pourra que cautionner ce coin posé dans l'égalitarisme républicain. Dans ce cas comme dans bien d'autres, tous les ingrédients nécessaires ont été réunis dans un chaudron empoisonné. Celui où l'on a déposé, tel la bave du crapaud et le sang de nouveaux-nés, les ingrédients mortels, ceux dont les vapeurs sont toxiques à la République, dont le venin mine ses bases, au nom des bons sentiments, au nom d'un « vivre ensemble » frelaté, dévoyé, instrumentalisé. Il est significatif de constater que, si certains de ces éléments sont exogènes et difficiles à maîtriser, d'autres sont le fait à la fois de nos propres valeurs humanistes mais aussi de nos institutions et de nos élus, relèvent notamment d'un manque de connaissance, de lucidité, d'anticipation, de formation, d'accompagnement juridique etc. Ainsi que d'un clientélisme politicien pataud et néanmoins dévastateur.

C'est sur ce terrain avant tout qu'un immense travail est à effectuer. Anticiper, se manifester auprès des élus, s'impliquer politiquement mais exiger aussi de la méthode et de la raison, une éthique parfaite, lutter contre les dérives identitaires et les récupérations, tel est le défi à relever si nous voulons venir à bout de cet empoisonnement lent des fondements républicains.

Date de dernière mise à jour : 13/09/2017

Commentaires

  • MichaelTef
    • 1. MichaelTef Le 02/04/2018
    Планирую в ближайшее время по делам поехать в Челябинск.
    Подскажите кто знает о городе.
    Где можно поселиться? Куда сходить?
    Может скажите где посмотреть подробную информацию?

    Заранее спасибо!)
  • ebonykb11
    Late-model work
    http://sunni.muslim.purplesphere.in/?post.reanna
    zayed malmo covered spike indira
  • mezo
    • 3. mezo Le 21/03/2018
    Hi everyone, it's my first go to see at this website, and paragraph is truly fruitful in favor of me, keep
    up posting such posts.
  • ElenaGolunovaOfficial
    Все желающие, заходите к нам на официальный сайт сайт https://golunova-elena.ru/ Елены Голуновой.

    Добро пожаловать на официальный сайт Елены Голуновой.

    Тут вы сможете задать любой волнующий Вас вопрос сильнейшему экстрасенсу 13 битвы экстрасенсов.
    Официальный сайт Елены Голуновой

    Здравствуйте! Меня зовут Елена Голунова, я приветствую Вас на своем официальном сайте! Здесь Вы найдете информацию обо мне и фотографии, а так же через мой сайт вы сможете задать мне вопрос пройдя тест.

    Я урожанка Новосибирска и мне 43 года, экстросенсорикой я занимаюсь очень давно в основном черная магия меня интересует которая не менее эффективна чем белая магия.

    У меня трое сыновей, Влад который Кадони 25-и лет, до него Виктор Голунов и средний сын Дмитрий которому 15 лет и он уже обладает способностями.

    Наш сайт https://golunova-elena.ru/
  • miguelep69
    Chit my modish contract
    http://teenbbw.yopoint.in/?mail.teagan
    erotic resort erotic heritage museum erotic tattoo video erotic erotic sculptures
  • cola senza calorie nella dieta
    It's remarkable for me to have a website, which is beneficial designed for my know-how.
    thanks admin
  • zhenyaVep
    homtom ht17 сенсор: https://smartera.in.ua/touch-screen-homtom-ht17-ht17-pro
  • gorodokon52
    http://gorodokon52.ru - gorodokon52.ru - http://gorodokon52.ru - Ремонт пластиковых окон . Мы уверены в качестве наших окон!
  • Alshonnagow
    Мы желаем соединить людей для того, чтобы дать право обсуждать и разрешать вопросы, которые беспокоят профессионалов в их работе. Мы разворачиваем beta версию проекта и приглашаем всех желающих, кто как и мы считает, что для рабочих взаимоотношений нужна специализированная площадка. Всем кто войдет к нам мы готовы представить: Первые 100 000 пользователей приобретут при регистрации 2000 collective coins; Второй этап будет длиться до 200 000 пользователей, каждому из которых будет начислено по 1000 Collective Coins Заключительный этап, в котором все возьмут по 500 Collective Coins — до отметки в 1 000 000 пользователей; Первичная оценка Collective Coins 0,1$. В ближайшее время цена поднимется до одного доллара, а после открытия прогнозируемый размер 40-50% в месяц. http://collectivecoin.io https://collective.group
  • aracelimz3
    New sissy girls blog website
    dating for seniors remove arm hair artists modern
    http://sissyabuse.blogporn.in/?blog.alyssa
    girl fuc k care plastic surgery what is forced feminization mature women looking for men transgender studies guy porno movie alice in the wonderland dress manstore underwear
  • Robertartef
    Пассивный доход http://1541.ru заработок без вложений по системе Партнерки, товар Бад лучше и Дешевле в 3-7 раз Ламинина

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×