I have a dream

I have a dream

Je veux que tout soit clair, avant que le couvercle se referme sur nous.

Une dernière fois, déranger les frères musulmans, le CCIF et tout ces haineux de la République Française.

Cracher la vérité amère, changer les choses était mon but.

J'ai marché, j'ai vu, j'ai fait ce que j'ai pu.

J'ai été jusqu'à parler de moi, moi qui d'ordinaire préfère être discret.

J'ai essayé d'être juste, et peu importe si ils me croient.

J'ai essuyé des insultes, des menaces de mort et mes yeux quelques fois.

J'ai dû ravaler ma fierté, et quel qu'en soit le prix à payer, je paierai.

Je préfère mille fois crever debout que vivre à genoux.

Être libre, c'est choisir soi même ses chaines.

J'ai même mis de coté la honte.

J'ai pris sur moi souvent afin de mettre des mots sur mes dégoûts, mes tourments.

Ces tueurs de Laïcité se cachent derrière un masque.

Que notre lutte soit autre chose qu'une défaite anticipée.

Donnez tout ce que vous pouvez, de la sueur, du sang et des larmes.

On a tous laissé des amis, des enfants.

J'ai tout fait, pour ne pas déclarer forfait.

Le faible a cette facilité à critiquer ce que le fort fait.

Echouer, ou réussir, mais au moins tenter de se réunir comme le font nos ennemis.

Moi je dis que plus le combat est grand, plus la victoire est immense.

On m'a dit l'union fait la force, mais qui fera l'union?

On prend tous des risques, mais qui le fera si on se défile ?

Je ne me sens vivre que si je suis utile à mes semblables.

Je m'écris, je résiste, même sans profit, sans bénéfice, je serai un bénévole de la Laïcité comme vous tous.

Moi, pour que je cède, il faudrait que mon dos touche le sol.

Plante-moi dans le dos, si tu trouves encore de la place.

Il faut du bon sens et du courage, et bien observer leur vision.

Qu'un seul tienne et les autres le suivront
Qu'un seul tienne, et les autres vivront.

Forces Laïques, Laïcité 06, Vivre la République, LaicArt, BDM, Esprit Laïque, Les femmes sans voile, je m'adresse à vous ainsi qu'à tous les militants.

Moi j'ai grandi dans la rue, celle qui préfère se battre qu'attendre le mécène.

Si on ne se réunit pas, on va perdre face à ces monstres.

Abdelghani Merah
Je me suis inspiré du rappeur Kery James

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×