Un homme libre.

Cette bataille que j'ai commencée contre une partie de ma famille, qui a préféré servir cette doctrine qui se cache derrière l'islam, arrive à sa fin.

Ces hommes, femmes, ma famille, qui furent un temps pour moi un frère, une soeur, un ami et une mère, seront du passé pour moi après ce jugement.

Mais depuis le 8 février 2017, j'ai gagné une grande famille.

Cette nouvelle famille, je l'ai trouvée tout le long de cette marche et à chaque kilomètre, chaque ville. Elle s'est agrandie.

Depuis 2012, tant d'épreuves ont été difficiles à surmonter...Vous avez balayé toute cette galère par votre main tendue, qu'elle soit financière, ou que ce soit par un seul message d'encouragement.

Grâce à vous, ces épreuves se sont transformées en formalités.

Comme beaucoup de personnes en France, dans le monde entier, on se bat contre cette doctrine qui se cache derrière l'islam politique. Tant de vies perdues, tant de familles détruites depuis que Mohamed Merah les 11, 15 et 19 mars, a pris la place de ben Laden. "11 septembre 2001", une date qui restera dans le coeur de plusieurs hommes, femmes et enfants.

Du 8 février au 19 mars, j'ai repris le flambeau des Marcheurs de 1983 qui eux aussi avaient combattu la haine de l'autre.

Comme eux, ma marche arrive à sa fin, et pour moi elle va finir avec le jugement de Abdelkader Merah.

Je, nous tendons le flambeau aux prochains hommes/femmes libres, qui n'ont pas peur pour leurs libertés.

Dans quelques jours, je vais m'expliquer plus en détail dans certains médias sur le fait que je vais me retirer du monde associatif, et surtout du monde médiatique.

J'estime que je ne suis plus ni utile, ni à ma place, dans cette forme de barrière contre cet islam politique mortifère.

Un homme libre

Commentaires

  • Claude Sauton
    • 1. Claude Sauton Le 07/02/2018
    Vous avez du courage et vos écrits m'ont beaucoup touché.
    Salut et amitiés

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau