Les jalons de François Burgat sur la route des Frères.

Les jalons de François Burgat sur la route des Frères.
☆☆☆☆☆

François Burgat est aux Frères musulmans, ce que le champion est à la stratégie Starfish. Ce qu’une clef de voûte est à l’arc-croissant. Ce que la quatrième roue est à la voiture. Ce que la courgette est à la ratatouille: (presque) indispensable. Je ne connais pas un «frère» qui a tant fait pour les Frères musulmans, à l’échelle nationale, comme à l’échelle internationale, comme François Burgat. Il ne m’appartient pas d’expliquer le pourquoi du comment de son activisme pro-frères: il peut s’en expliquer s’il le souhaite. Je me limite donc à relater des faits, à les interroger, à les interpréter de façon subjectivement objective. Cela suffirait, à mon sens, pour mesurer l’étendu de l’impact d’un «universitaire» sur le processus d’«islamisation», en cours dans l’Hexagone, avec son lot de ruptures et de terreurs.

Telle une caution «académique» consentante, François Burgat se plait ostensiblement au service assurément conscient de l’islamisme, celui des Frères musulmans, depuis l’amphithéâtre, en passant par les jurys de soutenance de thèses, par les plateaux télé, jusqu’au prétoire du tribunal, s’il le faut. Caution universitaire? Communiquant zélé? Fidèle compagnon de route? Blanchisseur du djihadisme? Tout cela à la fois? Une chose est certaine: de tous les compagnons des Frères musulmans, le meilleur est François Burgat. Décryptage.

Chers amis,

Je vous invite à lire l'intégralité de cette enquête que je "partage" avec vous depuis mon blog "Ecrire sans censures !" (cf. le lien ci-dessous). Il s'agit des fruits de 15 mois d’enquête que j'ai structurés, au vu du volume des informations connectées, en 32 points, avec plus 270 notes bibliographiques, sans que je ne puisse tout synthétiser. Fidèle à mon style, ces 32 points permettent de
cerner amplement le profil étudié (et son réseau de ramifications). Voici les titres de ces 32 points dans l'ordre, accompagnés des illustrations :

1)- François Burgat réhabilite Tariq Ramadan, un classique.
2)- François et Tariq, un champion peut en cacher un autre.
3)- François Burgat et sa France : camembert, baguette de pain et Tariq Ramadan.
4)- François au Qatar, au milieu des Frères.
5)- Quand François Burgat a inventé le concept «djihadisme dicible des laïques».
6)- François Burgat a reçu un terroriste à Paris.
7)- Qui est Limam que connait François ?
8)- Et cet «ingénieur» qui construit des «ponts» entre des djihadistes et des occidentaux ?
9)- Isabelle Mandraud, «attachée de presse» d’un terroriste?
10)- Belhadj bloquerait l’enquête britannique de l’attentat de Manchester Arena.
11)- Ghannouchi, cet ami commun de BB (Burgat et Belhadj).
12)- Qui a tué Chokri Belaïd?
13)- Mais, où va Le Monde?
14)- François Burgat n’aime pas les «chansons éculées».
15)- Dans la tanière des «loups barbus».
16)- François Burgat sait conjuguer le «parler frériste» à tout les temps.
17)- Cachez-moi cette chakchouka que je ne saurais voir!
18)- François Burgat et la tentation du takfirisme.
19)- Quand François Burgat a volé au secours de l’émir Tamîm.
20)- AFD International, une officine frériste?
21)- François et al-Jazeera, l’éternelle lune de miel.
22)- François Burgat et la Charity-business qui finance l’ASL.
23)- François Burgat au service d’Amar Lasfar.
24)- François Burgat n’était Charlie que pendant 12 heures.
25)- Et François Burgat franchit le «mur du çon» au plus près de Youssef.
26)- François Burgat, en expert, entre les mains de Youssef al-Qaradawi.
27)- Demain 2018, le CEFR entretient toujours son radicalisme frérosalafiste.
28)- Et François Burgat franchit encore le «mur du çon», derrière Nabil.
29)- François Burgat, ses amis et ses emmerdes.
30)- On dirait Quantico …
31)- Dans la Starfish frériste, il n’y a pas que … l’idéologie!
32)- Bonne année, petit escargot !

Enfin, en vous souhaitons une joyeuse fête de fin d'année, je me permets de diffuser ici un extrait du 32ème point, je me cite :

[...] J’ai toujours considéré qu’il n’y a pas de hiérarchie dans le domaine de la connaissance, de la science, de la littérature et de l’art. Celui qui a décidé de s’intéresser, plus particulièrement, à un sujet ou à un objet de recherche ou d’expression, quel qu’il soit, c’est certainement parce que ce sujet ou cet objet représente pour lui, de son point de vue à lui, une importance capitale. C’est d’ailleurs, grâce à cette propension, de l’ordre presque mystique, qui somnole en tout un chacun, qu’il en soit conscient de sa présence ou pas, que l’humain a pu découvrir, tout en étant émerveillé à chaque découverte, des continents cognitifs immenses, inconnus de l’Humanité jusqu’à lors.

L’état mondial de la connaissance ne doit presque rien au conformisme répétitif dans la paresse des sens et de l’esprit et dans le manque de prise de risques. Il doit presque tout à ces courts moments de folie intelligente, qui poussent vers les frontières de l’inconnu, du moment où l’humilité du chercheur, quelque soit son âge, quelque soit son ancienneté dans son domaine, bride toute tendance à prétendre détenir la seule vérité qui vaille. On le sait, toute vérité d’aujourd’hui n’est, par nature, jamais immunisée contre la transformation en approximation, voire en erreur d’appréciation, le lendemain matin, lorsque l’humain pousse encore les limites de ses connaissances.

Ainsi, j’apprécie le travail de celui qui passe son temps à observer et à analyser le petit escargot, qui porte sur son dos sa maisonnette, pour comprendre pourquoi et comment dès qu’il pleut, cette petite bête sort sa tête. Certainement de cette observation patiente -- le mot ici n’est pas très pertinent -- on arriverait peut-être à résoudre quelques énigmes en mathématiques, à apprendre quelques leçons de vie. Tant que l’observateur de l’escargot mène à bien son sujet de recherche, cela me paraît être son droit le plus élémentaire. Cependant, si au bout de quelques années de recherche, cet observateur se met à multiplier les apparitions médiatiques, à faire du lobbying dans le cadre d’un réseautage insoupçonné, pour pousser les gens, bon gré mal gré, à se transformer en limaces décérébrées: c’est-à-dire en (presque) des escargots sans coquilles, sans protection, sans abris, sans rien dans la tête, alors là, l’observateur sort de son champ, visqueusement.

Que François Burgat observe et analyse, non sans risques pour lui, le comportement des islamistes, depuis plus de quarante ans, cela est tout à son honneur. Mais lorsque François Burgat, au bout de quelques années, se met à chanter, en français et en arabe, les louanges des Frères musulmans, et s’engage, corps, âme et réseau, pour expliquer, à nous autres, comment l’idéologie frériste serait une très bonne chose pour le Monde arabe et pour l’Occident, car elle représente, à ses yeux, «une régression féconde»: que son éminence sache que même un escargot ne sait pas ramper à reculons.
.
.
---------------------------------------------------
Lien vers l'enquête (à lire et partager) :
---------------------------------------------------
http://mlouizi.unblog.fr/…/les-jalons-de-francois-burgat-s…/
.
.
--------------------------------------------------------------------------
Lien pour télécharger l'enquête illustrée en format PDF :
--------------------------------------------------------------------------
Mes très chers amis, en vous souhaitant à vous toutes et tous, une année 2018 en très bonne santé, pleine de réussites, je me permets de vous offrir la présente enquête sous format PDF, illustrée et mieux agencée pour en faciliter la lecture. Voici le lien :

http://mlouizi.l.m.f.unblog.fr/…/les_jalons_de_francois_bur…
.

.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises
L’image contient peut-être : 9 personnes
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout
L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes
L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Date de dernière mise à jour : 17/01/2018

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau