La schize de la «pensée logique» islamogauchiste

La schize (ou clivage radical) de la «pensée logique» islamogauchiste

Partagé avec hargne sur Twitter par Marwan Muhammad, ex directeur exécutif du CCIF (1), un article de Merôme Jartin (enseignant, militant LGBT, compagnon de route du CCIF et de l’indigénisme) tente d’instruire sur Mediapart (partie blogs) un procès contre Gilles Clavreul (2).

▪️Le réquisitoire commence de façon ...sanglante. Mérôme Jartin évoque l’homélie au père Hamel dite par le cardinal André Vingt-Trois, dont il retient le passage où le prélat avait parlé du «Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances», silence qui contribuerait à une inquiétude «sur laquelle l’horreur des attentats aveugles vient ajouter ses menaces». Mérôme Jartin, scandalisé, déplore que ces propos homophobes n'aient pas fait réagir le président François Hollande qui assistait avec son gouvernement à la messe en hommage au père Hamel.

On imagine Hollande se lever de son siège un jour de funérailles pour gourmander un cardinal en train de dire une homélie à un prêtre assassiné.

Donc, ni Hollande ni le premier ministre Manuel Valls, ni Gilles Clavreul, n’avaient protesté. En fait, si. Mais pour Mérôme Jartin c’est dérisoire :

«Après un silence de deux jours, le Dilcrah s'était contenté d'un tweet annonçant une demande d'audience au cardinal. La République laïque demandait donc humblement une audience, dont on n'eut ensuite aucune nouvelle, pour une atteinte directe à la loi de 1905 (notamment son article 35) et une attaque d'une violence inouïe contre la dignité et les droits des personnes LGBTI+. ».

Après l’assassinat sauvage en pleine messe d’un vieux prêtre par deux terroristes islamistes, l’urgence aurait donc été, selon Mêrôme Jartin, de dénoncer l’homophobie du prélat catholique qui avait prononcé l’homélie.

▪️Deuxième reproche : pendant la campagne présidentielle, Gilles Clavreul avait soutenu Manuel Valls pour le second tour de la primaire afin que «la gauche républicaine soit représentée à l’élection présidentielle de 2017». Il était ainsi un peu sorti de son rôle, acceptant les reproches qu’on lui ferait. Et donc, dit Mérome Jartin, «Au mépris du code de la fonction publique, Gilles Clavreul se dispensait d'une règle à laquelle sa fonction le tenait : la neutralité».

Alors préfet en charge de la DILCRAH, Gilles Clavreul avait décidé de soutenir le candidat qui lui paraissait le mieux répondre à ses attentes politiques, engagement explicite avec lequel on peut être en désaccord, mais qui n’est ni répréhensible ni illégal.

▪️ Et on arrive au noyau du Casus belli : Gilles Clavreul aurait, le vendredi 3 août, «falsifié» une «tribune signée par des représentantes d'organisations européennes défendant les droits des musulmanes pour les accuser de vouloir remettre en cause la laïcité, qu'il réduit à la neutralité vestimentaire».

Il s’agit de la Tribune présentée dans La Libre Belgique par Rokhaya Diallo et la directrice du CCIF pour demander que les femmes musulmanes puissent, au nom de la «neutralité», travailler voilées dans la fonction publique (3).

Selon Jartin, proche du CCIF et de l’ODL de Bianco et Cadène, «les signataires alertent sur le mésusage fait de la neutralité, dont elles défendent sans ambiguïté le principe. Selon elles, ce mésusage entraine l'inflation en Europe de lois excluant de plus en plus du monde du travail les femmes assignées à l'islam. Masquant le statut européen du texte, donc la multiplicité des régimes assurant la liberté de conscience et la non-discrimination en raison des convictions, Gilles Clavreul voit dans cette tribune une attaque contre la neutralité de l’État, celle-là même dont il se moquait pourtant en période électorale

En fait de «liberté de conscience», il s’agit de liberté de religion, et en fait de «femmes assignées à l’islam» (par qui?), il s’agit de femmes voilées par elles même, voulant affirmer ostensiblement leur religion, et surtout leur voile, ce qui est une attaque ouverte contre la laïcité (4, 5).

Et Jartin de montrer son attachement docile à l’idéologie indigéniste en qualifiant Gilles Clavreul de «homme blanc fonctionnaire d'Etat [qui] peut en quelques années affirmer haut et fort qu'il se passe du devoir de neutralité (bien plus général que la seule neutralité religieuse, au demeurant), puis refuser que des femmes noires, arabes, musulmanes et leur soutien questionnent les récentes évolutions de l'application de ce principe dans le domaine de l'emploi, et leurs conséquences en matière de discrimination.»

▪️ Mais MJ a aussi des griefs personnels qu’il expose très longuement, dont on retiendra qu’il croit détenir LA définition de la laïcité, que tous ceux qui séparent religion, état et citoyenneté «falsifieraient».

Il s’agit de la «laïcité» éventrée sauce Baubérot, Bianco, Cadène, Asif Arif, qui en ont fait une liberté de religion permettant de répondre point par point à toutes les demandes d’accommodement religieux, notamment islamistes (6).

Sur un plan psychologique, je relève la profondeur de la schize qui affecte la pensée logique de ce militant LGBT. Il dénonce en effet «l'homophobie publiquement crachée d'un responsable catholique», le refus par la religion catholique de reconnaître les droits LGBT, d’ouvrir la PMA aux couples de femmes, il impute à Valls l'abandon des ABCD de l'égalité, des outils de prévention du sexisme et de l'homophobie, sans réaliser une seconde que les officines islamistes avec lesquelles il travaille sont percluses de sexisme et d’homophobie.

Nous avons la l’illustration la plus saisissante de la haine de soi et du déni qui sous-tendent la position dite «islamogauchiste».

(1)https://mobile.twitter.com/_MarwanMuhammad/status/1025663764744556544?s=04

(2) https://blogs.mediapart.fr/merome-jardin/blog/040818/gilles-clavreul-le-tartuffe-de-la-republique

(3) http://www.lalibre.be/debats/opinions/les-droits-des-musulmanes-font-partie-des-droits-des-femmes-5b61dea855324d3f13b1727d

(4) https://christineld75.wordpress.com/2018/08/03/non-les-droits-des-musulmanes-ne-sont-pas-des-droits-des-femmes-reponse-a-la-tribune-la-libre-be-2-8-18/

(5) https://www.marianne.net/societe/une-tribune-en-faveur-des-droits-des-musulmanes-s-attaque-la-laicite

(6) https://www.marianne.net/debattons/forum/la-laicite-maitrisee-par-les-outils-de-l-islamisme-ecrasee-entre-le-marteau-et-l

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×