Voter Macron pour battre Le Pen ? Oui, par devoir républicain

Voter Macron pour battre Le Pen ? Oui, par devoir républicain (par Naëm Bestandji)
Avoir Marine Le Pen au 2ème tour était prévisible. Son score est même plus important que celui de son père en 2002.
De nombreuses raisons l'expliquent. Pour ce qui est de mes domaines, la laïcité et l’égalité des sexes, les islamistes et surtout les "idiots utiles" qui les soutiennent ont leur part de responsabilité. L'UOIF, et surtout le CCIF, ont énormément contribué au succès du FN. Les positions ambigües pour ménager les intégristes musulmans, voire le soutien affiché, par une partie de nos élites au nom de la laïcité (sic), ont aussi effrayé beaucoup d'électeurs qui se sont précipités aux urnes pour y mettre le bulletin Le Pen comme on prendrait un antibiotique pour lutter contre une maladie. Je ne cesse de le répéter dans chacun de mes articles, les islamistes et ceux qui les soutiennent sont les premiers promoteurs du Front National. En cela, Benoit Hamon, une grande partie du Front de Gauche, le NPA, Clémentine Autain pour les politiques ; mais aussi Edwy Plenel ou Claude Askolovitch par exemple chez les journalistes, sont tous responsables. Marine Le Pen peut leur dire merci. Encore une fois, les attentats ne jouent pas le rôle principal. C'est l'islam politique et ses soutiens qui effraient le plus.
 
Mais si le vote FN peut s'expliquer, rien ne peut l'excuser. Soutenir et voter pour ce parti n'aide en rien la France, bien au contraire. Ce n'est pas un remède, un antibiotique. C'est au contraire une maladie, causée par différents facteurs. Ne jamais oublier ce qu'est le FN, son histoire et ses objectifs. En dehors de son marketing, il n'a pas changé. Voter FN pour lutter contre l’islamisme est du même ordre que soutenir les islamistes pour lutter contre le racisme. Prétendre vouloir combattre l’extrême droite islamiste en soutenant l’extrême droite traditionnelle est un contre-sens républicain.
 
Benoit Hamon a exprimé hier soir, après sa défaite, la seule chose juste de toute sa campagne en expliquant pourquoi il votera pour Emmanuel Macron : "je fais une distinction claire, totale, entre un adversaire politique et une ennemie de la République". Après avoir contribué au joli score du FN, il appelle à voter Macron. Dont acte. Et là, je le rejoins totalement.
Alors il faut se mobiliser. Il ne faut surtout pas croire que l'élection est faite, que Macron a gagné. Ne commettons pas l'erreur de 2002. A cette époque, une grande partie des électeurs de gauche n'était pas allée voter car elle pensait que Lionel Jospin au 2ème tour était une évidence. Comme c'était le 1er tour, la France c'était réveillée et avait réélu Jacques Chirac avec un score digne des Républiques bananières. La honte avait été en partie effacée. Mais aujourd'hui, le risque d'abstention est au 2ème tour. Il n'y aura donc pas de séance de rattrapage. Et parmi les raisons de cette abstention possible, il y a la même que celle du 1er tour de 2002 : tout serait déjà plié. C'est une erreur. D'abord parce que l'électorat du FN est aujourd'hui plus large et se déplacera en masse dans les bureaux de vote. Les soutiens au FN sont aussi plus nombreux. Christine Boutin, par exemple, n'hésite pas à l'afficher. Certes, elle est une intégriste catholique et ne représente plus rien. Mais c'est un signe inquiétant.
Plus inquiétant encore, le "ni-ni". Comme si Macron était comparable à Le Pen. La seule personne que nous pourrions comparer à Marine Le Pen est Benito Mussolini. Alors personnellement, entre Macron et Mussolini, je n'ai aucune hésitation…
Que des islamistes ou pro-islamistes tels que Madjid Messaoudene refusent de voter Macron et favorisent ainsi l'élection de Le Pen, je peux le comprendre. Ils ont toujours fait le jeu du FN puisque l'un a besoin de l'autre. Mais que des démocrates choisissent cette option, ça me dépasse.
Il est vrai que nos dirigeants successifs à la tête du pays depuis 40 ans (présidents, gouvernements, députés, etc.) sont responsables du développement du FN. Il est aussi vrai que nous n'attendons pas de miracle de Macron. De plus, ses positions sur la laïcité sont ambigües. Il est encore vrai que devoir voter CONTRE et non POUR quelqu'un est un réel problème.
Mais croire qu'on peut l'exprimer en votant blanc ou en s'abstenant, et donc en offrant la présidence à Marine Le Pen sur un plateau, est une erreur colossale et sera catastrophique pour notre pays. Ce sont des actes de paresse. La lutte contre le FN se fait au quotidien. Elle se fera notamment pour la campagne législative. Elle se fait surtout par la lutte contre le chômage et la défense de nos valeurs en étant ferme face à l'intégrisme religieux, tous les intégrismes religieux.
 
Alors je ne sais pas pour vous. Mais moi j'irai voter Macron sans conviction mais sans la moindre hésitation. C'est mon devoir de républicain. Il faut que le score du Front National soit le plus bas possible. Il en va de l’honneur de notre pays. Il ne faut pas hésiter. Mettez des gants si vous voulez, des pinces ou ce que vous voulez mais votez ! Abaissez le plus bas possible Le Pen, comme disait Jean-Luc Mélenchon en 2002 (mais qui malheureusement garde le silence en 2017...). Ensuite, il faudra faire tout ce que nous pouvons pour ne plus se retrouver dans cette situation lors des prochaines élections présidentielles. Ça ne sera pas facile, mais rien n'est facile en politique. A part peut-être voter Le Pen ou la faire élire en s'abstenant…
 

Ajouter un commentaire