Culte ou religion

 

Loi de 1905.

Le législateur a pris le parti de ne pas nommer les cultes.
En effet, dans la loi, à aucun moment le nom des religions, n'est explicité.

Le risque " communautarisme" ou essentialisme est ainsi écarté. L' état neutralise ainsi le fait religieux en séparant toutes les expressions cultuelles.

La loi a donc une visée universaliste, et traite tout les cultes sur un plan global, empêchant ainsi un traitement partisans.

Cela fait donc écho à l article précisant que l état ( le législateur) ne reconnait aucun culte.

C' est le "french sécularisme" et c est une spécification française.

Les clergés sont ainsi, inaptes à parler à l état au nom des ouailles.

De plus ,il n y'a pas de religions " maximum", tout les cultes sont sur un même plan et l état est donc non soumis à pression essentialiste!

Pourvu que ça dure!

Ajouter un commentaire

 
×