Discours politiques

 

loi de 1905


" le gouvernement souhaite mettre en place une cellule d' urgence de lutte anti terroriste..."

Voilà une annonce politique et médiatique intéressante!

Toutefois ,en amont , il y a un dispositif important dans la loi de 1905, qui permet d interdire un des accélérateurs de radicalité.

Le législateur, dans la liste des contraintes qu'il place pour gérer les cultes, interdit de facto, les discours politiques dans les lieux de cultes.

Cela permet ,avec l obligation du culte" public" aux services du ministère des cultes, et de vérifier physiquement ,que cette règle est opérante, et de punir les contrevenants.

Et de ce fait, de contrôler les prêches qui pourraient causer du tord à la république en sortant d'une logique religieuse, ou incitant à la sédition.

Cette sédition , ( ou séparation confessionnelle) étant elle même l'objet d un contrôle strict de la loi de 1905, le législateur a pris en compte le risque pour la république, que les cultes soustraient les croyants, de l ensemble des citoyens.

Le vivre ensemble est à ce prix.

Il est temps pour ce gouvernement, de se remettre à la page sur ces questions en gardant en tête que la sécularisation prend du temps, et que ce temps est rythmé par des offensives mortelles, même avec une cellule antiterroriste.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×