Laïcité et cimetière

 

Loi de 1905

Le cas des cimetières récupérés lors des inventaires suite à la loi de 1905 est particulier.
En effet, la loi de 1905 , interdisant
d' apposer des signes religieux dans les espaces appartenant a l 'état, il était de fait impossible d ériger un monument funéraire incluant un signe en rapport avec la croyance du défunt !

Pour pallier à cet état de fait, le législateur considére que les concessions relèvent du droit privé et que la gestion administrative est exécutée par les mairies en charge des cimetières municipaux.

Le cas du carré confessionnel, autorise l inhumation par croyance...mais pour des motifs purement religieux.
En effet, lorsque la commune récupère une concession, les ossements sont détruit par crémation.
Certains cultes refusant cette méthode, les carrés permettent de différencier la méthode de destruction des restes

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau