Notion de cultes

 

Loi de 1905.


Le législateur dans un souci d'apaisement ne parle jamais de religion, mais de cultes ou d'églises.

" l'État ne reconnait et ne finance aucun culte... "
" loi de séparation DES églises et de l état.."
" lieux de cultes...."

Par définition, le culte englobe , le rite et la croyance. En ne nommant aucune religion,la loi s'applique à toutes les croyances.

Par "églises", le législateur détourne le terme , en incluant, les clergés ( structure politique et sociale), les lieux de cultes, les endroits où s' expriment le rite du culte.

La loi privatise donc , en face de l état, la chaine entière, de la croyance au clergé en passant par les lieux de cultes, afin que chacun ait un périmètre clair et séparé.

Tout les cultes, toutes les croyances, toutes les expressions du rite sont donc hors l'État.

Leurs interventions dans l espace neutre ,(entre l état et le culte), sont soumises à autorisation du ministre de l intérieur, et par délégation aux préfets.

C est ce périmètre légal, qui mal contrôlé, ou instrumentalisé par le clientélisme politique, met en péril, l espace neutre....

celui de la liberté de conscience!

Dans cette espace, chacun est libre de croire ou non.

Et c est la que tout se joue pour le prosélyte. Un terrain de jeu, ou la loi de 1905 n' a pas de prise.

Hors de l état, hors des églises.

Un far west idéologique , une zone blanche des conscience!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau