Appel du 9 novembre 2018.

Appel du 9 novembre 2018.

Citoyens, citoyennes,


Dans un mois jour pour jour, nous célébrerons l'anniversaire de la loi de 1905.
Le gouvernement vient d'annoncer qu'un projet de loi allait " nettoyer " le texte de la loi de séparation des Églises et de l'État.

Nous avons un mois symbolique pour nous opposer au projet, mettant fin à ce qui faisait de la France une nation si particulière.
Une nation représentée par son propre peuple
Une nation où le fruit de notre travail n'est pas soumis à une taxe religieuse et où nos impôts ne servent pas à promouvoir son dieu ou le dieu des autres.
Une nation où il n'est pas question de se définir par sa religion.
Une nation où les politiques publiques ne sont pas indexées par les cultes et où les cultes ne sont pas soumis aux politiques publiques.
Une nation qui définit ses citoyens en tant qu'individus.
Une nation qui accueille les apostats pourchassés par des théocraties ou par des radicaux de tout poil.
Une nation qui tolère la croyance en son sein, dans les limites de l'ordre public.
Une nation libre de ses choix et de son avenir.

Loi de 1905

Ce projet de loi réactive la dimension de clergé en créant des instances nationales capable de museler les individus dans le culte, de grever les consciences, de détacher les individus du statut de citoyens dans la cité en utilisant le pot fiscal pour en financer la promotion et l'action est un projet de loi inique, qui grèvera la philosophie de la République française.
Ce projet de loi ouvre la porte à la remise en place du cléricalisme (que la révolution française avait commencé à faire reculer) et à la cavalerie fiscale qui rendra riches les contre-pouvoirs religieux et anti-laïques, quand ils ne sont pas anti-republicains.

Face à cette trahison par le garant des institutions françaises, j'appelle toutes les forces laïques, les forces citoyennes, les loges maçonniques, les collectifs athées ou deïstes, les associations de défense des exilés politiques et religieux, les fédérations libertaires, les militants politiques, les associations antiracistes, les ouvriers, les cadres, les chômeurs, les artisans, les fonctionnaires, les femmes, les hommes et les adolescents qui voteront aux futures élections, l'ensemble des citoyens français et des personnes attachées aux libertés fondamentales et en particulier à la liberté de conscience, à poser leurs opinions politiques et leurs habits militants le temps d'un rassemblement devant l'Assemblée Nationale le 9 décembre 2018, pour s'opposer aux communautarismes religieux, s'opposer à la porte que ce gouvernement ouvre à une représentation nationale ideologique parallèle à la République et au bien commun.

C'est notre dernière chance d'être libres de nos consciences, de nos croyances, de nos choix, de nos corps.

Faisons corps avec notre histoire sans faillir et par notre présence faisons renoncer ce gouvernement à vendre nos consciences aux impérialismes religieux.

Il n'y a de liberté de conscience que dans la loi de 1905.
Il n'y a de liberté individuelle que dans la laïcité.

C'est l'appel de la dernière chance.

Un mois pour nous rassembler devant l'Assemblée Nationale, sans fard idéologique, pour l'avenir de la France et de nos enfants !

Retrouvons nous le 9 décembre 2018 devant l' Assemblée Nationale, devant la représentation Nationale.

le groupe FB support de cette initiative:

https://www.facebook.com/groups/1952922634798950/

l'évenement:

https://www.facebook.com/events/263178831056645/

nous relayons aussi l'appel suivant : sous la voute étoilée :

Appel aux obédiences : vers un Appel Maçonnique Général à défendre la loi de 1905.

Ajouter un commentaire

 
×