Où l'on parle de gauche...

Où l'on parle de gauche....

On est souvent assigné à sa tendance politique. Par réduction et assimilation.
C'est tellement simple! Mais , c'est tellement simple que ça en devient une maladie! Mais pas pour soi, pour les commentateurs.

Si t'es de droite , t'es catho et traditionaliste ,pro crèche, pro vacances à la Baule et spécialiste de l'opera de Verdi.
Du coup, si t'es catho, t'es de droite, t'as du pognon et tu pries dans les mairies.

Si t'es de gauche, t'es athée, tu bois du pastis, tu joues aux boules et tu vas en vacances à Limoges chez tata Lucienne.
Du coup, si t'es athée ,t'es alcoolique, et tu profites de la retraite des petits vieux.

C' est simple....mais c'est une réduction extrême d'une réalité plus complexe. Beaucoup plus complexe.

Quand la droite parle à la gauche ,ou le contraire d'ailleurs , elle place des clichés dans la conversation pour délimiter le cadre de la discussion ! C'est le jeu ma pove Lucette.

Même si sur le fond , y a des convergences rien n'y fait.Il reste le soucis de la méthode. Je dis soucis ,parce au bout du compte ,c'est pas un problème.
Si la droite et la gauche marchent pas ensemble en se tenant la main et en se calinant, l'important c est d'avancer!

Là où ça se complique, c'est lorsqu' un des deux avance plus vite, mieux!
Alors là c est la guerre. On reouvre les querelles sur fond de politique. Et grâce aux présidentielles, c'est la fête ! Puisqu'on a passé en revue les arguments les plus importants.

Du coup, on ouvre un tiroir à chaque discussion ,on sort un petit argument, on le caresse pour le faire grossir et hop, le tour est joué.

Le sujet de l'islamisme est au cœur des discussions. C'est là où le clivage droite-gauche mérite notre attention.

À droite, pour être les champions de la question, on attise les identités. C 'est super facile, on révise l'histoire. On réinvente des traditions, on invente des traditions. On tient un discours martial ,on demande des lois d'exceptions.On agite des concepts ,en effrayant avec des chiffres dont l'art consiste à mélanger théorie et réalité. On essentialiste...eux ,nous!

À gauche , c'est le déni total. Pour valider les politiques mitterandiennes et les politiques locales, on préfère se mettre la tête sous la terre et attendre pour agiter le chiffon du populisme à toutes les élections.

1er constat ; en France l'islamisme tue!
Comme ailleurs ..c'est un fait! Partout où s'est implanté cette forme politique de l'islam, partout, l'islamisme tue!
C'est pas l'islam qui tue, c'est l'islamisme!
Le rigorisme et l'intégrisme des discours poussent les musulmans à affirmer qu'ils sont une forme politique égémonique,indépendante ,séditioniste de la société dans laquelle ils vivent.

2 ème constat ; puisque c'est un thème commun à la droite et à la gauche ,puisqu'on vit tous sur le même territoire, chacun doit prendre ces responsabilité.

Chez les militants républicains, il y a donc trois fronts distincts. Ceux qui mettent des coups de pieds aux culs des autruches politiques, et ceux qui souhaitent faire masse pour voter massivement pour le candidat qui prendra le risque de faire des lois d'exceptions. Et une frange qui s'agite pour sortir un homme avec un panache républicain.

Pour mettre des coups de pieds aux culs, il faut être carré, très clair ,net, précis! Faut botter le bon cul!

Pour faire masse, faut aboyer, noyer sous des chiffres , utiliser les ressort populistes, ratisser à l'extrême, manipuler les instincts.

L' homme providentiel? C' est une position d'attente, une théorie politique. Une roulette russe qui fait perdre du temps face à l'avancée des positions de l'islamisme, diluées dans le racialisme, l'indigénisme et l'apitoyement mortifère.

J'affirme que le militantisme républicain et laïque débarrassé des vieilles recettes politiques, de l'attentisme, de l'autruchisme, et de l'essentialisme peut faire basculer l'opinion public.

Pour ça ,il faut redire ce qu'est la République et sa forme laïque, sans communautarisme en se débarrassant des adhérences idéologiques. Et le faire proprement! L'avantage quand c'est fait proprement, c'est que ça se voit. Les extrémistes de tous bords réagissent. C'est la meilleure des preuves puisque cela valide les action, et comme une boussole ,on sait où l'on va! Le cap qu'il faut tenir!

C'est un non-choix! Il en va de la survivance de la République, de la démocratie,de ce qui fait que nous sommes uniques dans ce monde soumis aux pressions et à la mutation mondialiste totalitaire des groupes politico- religieux qui découlent de l'islam et des groupes de pression qui agitent l'islamisme pour en faire le cache sexe d'une politique anti républicaine et déshumanisante. À l'extrême droite, comme à l extrême gauche avec des conséquences identititaires sur le fond ,et identiques sur la forme. La République se met en danger et c'est notre rôle que de faire savoir que c'est le cas!

Rémi Président d'Esprit Laïque

L’image contient peut-être : texte

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau